Nantes Throwdown – Le récap’

La saison des compétitions s’achève pour nous avec le Nantes Throwdown, notre dernier stand de l’année 2023 et une compétition riche en émotions pour Jennifer, qui a relevé le défi en tant qu’athlète pour la troisième année consécutive, aux côtés de sa binôme Delphine.

 

Un weekend riche en moments intenses à vos côtés, à l’image de l’esprit sportif qui nous est cher : des rencontres enrichissantes, des partages d’expériences, des records personnels battus (PR) et une ambiance chaleureuse qui a rythmé ces deux jours de compétition.

Nous avions également la chance d’accueillir Louise Retailleau, figure inspirante de cette communauté sportive. Elle a partagé son parcours inspirant avec vous et dédicacé son livre, suscitant enthousiasme et conversations animées autour des valeurs que nous chérissons : résilience, passion et humilité.

 

Nous sommes également très fières d’avoir conçu et réalisé les t-shirts officiels de l’évènement que vous avez très largement porté tout au long du weekend, aussi arborés par les équipes organisatrices – le staff, les équipes média, les builds, et les juges.

Nous tenons à tous vous remercier, vous êtes chaque fois plus nombreux à venir nous voir sur le stand et à porter nos créations, athlètes comme supporters. Votre confiance et votre soutien nous honorent, et nous sommes extrêmement fières de vous accompagner sur le floor, témoins de vos efforts les plus intenses et de vos succès.

 

À très bientôt sur le floor, et d’ici là continuez de repousser vos limites avec Resilience Skill à vos côtés ! 🔥

Louise Retailleau – La résilience et l’espoir comme philosophie de vie

La résilience, cette force intérieure qui nous pousse à nous relever après une chute, à tirer des leçons de nos échecs et à avancer avec détermination, est au cœur de la philosophie de notre marque.

Chez Resilience Skill, nous concevons des vêtements, non seulement pour vos séances les plus intenses, mais aussi pour symboliser votre ténacité.

C’est dans cet esprit que nous tissons des liens avec des personnes qui incarnent ces valeurs et qui, par leur parcours, inspirent et motivent notre communauté.

Parmi ces personnes, Louise se démarque.

Sa passion pour le CrossFit® lui a permis d’atteindre un bon niveau, mais c’est dans l’adversité qu’elle a réellement découvert sa puissance intérieure. Le burnout sportif, loin de marquer la fin de son aventure, a été le début d’une quête plus significative encore : celle de la résilience.

Elle a choisi de partager cette quête à travers les pages d’un livre, non pas pour glorifier ses succès, mais pour mettre en lumière le chemin parcouru, les leçons apprises et la résilience qu’il a fallu mobiliser pour les atteindre. Son récit n’est pas un simple témoignage ; c’est un écho à l’esprit de notre marque, une source d’inspiration pour toute notre communauté.

Nous sommes donc particulièrement fières d’accueillir Louise sur notre stand les 11 & 12 Novembre à Nantes Throwdown. Elle y sera là comme porte-parole de cette résilience qui nous est si chère, en faisant la promotion de son livre.

Ce sera une occasion unique pour échanger, apprendre et surtout, pour célébrer ensemble la force qui nous permet de toujours aller de l’avant, en dépit des obstacles.

 

Bonjour Louise, peux-tu te présenter et nous raconter ton histoire ?

Je m’appelle Louise, j’ai 31 ans et j’accompagne depuis 2 ans des sportifs amateurs et des entreprises dans la gestion du stress et la préparation mentale.

Auparavant j’étais infirmière (8 ans de carrière) et athlète de Crossfit® sur mon temps libre.

 

Le prix de la réussite et de la notoriété

Lorsque j’ai commencé le Crossfit® en 2013, j’ai rapidement eu un bon niveau ce qui m’a permis de participer à plusieurs Throwdown en France et à l’étranger. Malheureusement, petit à petit je me suis enfermée dans cette discipline, ma vie était organisée autour de mes entrainements, je me mettais une pression de dingue pour progresser encore et encore, c’était sans fin…

Le Crossfit® s’est transformé en contrainte à la place d’un plaisir, en une source d’angoisse plutôt que de joie dans ma vie.

En plus de mon obsession pour l’entrainement, je souffrais d’avoir été mise sur une sorte de « piédestal » dans le petit monde du Crossfit® français. À l’époque il y avait peu de femmes pratiquantes, encore moins de femmes considérées comme fortes dans ma région. J’avais l’impression qu’on scrutait mes performances en permanence et je me mettais dans une situation qui me poussait à devoir constamment prouver ma valeur aux autres.

 

Ma descente aux enfers

Les choses ont continué de s’empirer au fil des mois, mon obsession pour la performance et le surentrainement ont entrainé un dérèglement hormonal sévère dans mon corps, accompagné d’une grosse prise de poids. Épuisée, stressée, j’ai commencé à enchainer les contre-performances et à régresser.

J’étais profondément malheureuse car ma raison d’être s’est réduite à mes entrainements. J’assimilais mes performances à ma valeur en tant qu’être humain… sauf que je n’arrivais plus à rien et que c’était de pire en pire. Seule, je n’arrivais pas à me sortir de ce cercle vicieux infernal.

L’apothéose de mon mal être je l’ai vécue lors des Opens en 2018, lorsque je suis passée de 15e française à 90e. Cette fois le classement était visible aux yeux de tous, et plus seulement de mon coach ou des gens de ma box. Tout le monde savait que Louise « était devenue nulle ».

J’ai donc décidé de changer de box, épuisée nerveusement et physiquement. J’ai coupé mes réseaux sociaux, source de comparaison perpétuelle, et je me suis inscrite en salle de musculation classique. Doucement, ma forme physique est revenue et mes performances avec.

 

Sortir la tête de l’eau

En 2020, j’ai tenté un timide retour dans une box pour un WOD. J’ai repris le Crossfit® et la compétition tout doucement mais je sentais bien qu’il restait un problème dans ma tête. J’avais beaucoup de mal à accepter que je n’avais plus le même niveau qu’avant. Je ressentais un stress immense avant les WOD et ça m’épuisait au lieu de me donner un shoot d’adrénaline, j’étais constamment dans la comparaison avec la Louise « d’avant » et je n’étais pas heureuse.

Lorsque j’ai eu ma fille, ça m’a aidé à prendre beaucoup de recul sur ma situation et c’est là que j’ai commencé à m’intéresser à la préparation mentale. Je me suis rendu compte que j’avais vécu un burnout et qu’il me restait énormément de phobies et de peurs que je n’avais pas surmonté.

Je me suis fait accompagner par un préparateur mental qui m’a fait prendre conscience que je m'”auto-sabottais” depuis 5 ans. Je pensais vraiment que c’était normal d’être obsédée par l’entrainement, de ne penser qu’à performer tout le temps et que c’était le prix à payer pour réussir… J’était persuasée que tout le monde était comme moi !

J’ai alors fait énormément de recherches sur le développement personnel et un matin je me suis réveillée avec l’idée très claire d’écrire un livre.

C’était comme si tout d’un coup, tout prenait sens. Je pouvais raconter mon histoire et aider d’autres personnes en véhiculant un message d’espoir : oui, c’est possible de se réinventer.

Je voulais aussi remettre les valeurs du sport et du Crossfit® au centre de mon récit, valoriser l’esprit communautaire, le plaisir du sport, la santé mentale et physique, le respect pour chacun dans un monde où les réseaux sociaux et les PR sont omniprésents.

 

A qui s’adresse ton livre ? Qui peut-il aider ?

Je l’ai écrit pour tout le monde, même les non-sportifs. Il est pour les gens qui ont vécu des situations difficiles dans leur vie et qui ont du mal à en sortir, pour ceux qui ne savent pas comment rebondir suite à un échec, mais aussi pour les gens qui envie d’évoluer sur le plan personnel, de trouver un sens dans leur vie et dans leurs projets.

J’y aborde les concepts de la préparation mentale et du développement personnel de manière simple et concrète. Chaque partie est illustrée par mes soins et accompagnée d’un témoignage d’athlète.

Ce livre c’est la simplicité. Je l’ai voulu comme un guide pour aider les gens à faire les premiers pas vers leur évolution de manière très positive et avec beaucoup d’espoir.

Je suis persuadée que la préparation mentale ce n’est pas une question de niveau mais de besoin propre à chacun.

📌 Cliquez ici pour vous procurer le livre de Louise 

 

Quelle est ta vision de la résilience après toutes ces épreuves ?

J’ai écris cette phrase dans mon livre « la résilience ne s’enseigne pas, elle se vit ». C’est la vie en général ! La vie est difficile, elle est ponctuée de réussites et d’échecs mais chacun a cette capacité de résilience si la personne prend conscience de sa propre valeur.

On est tous résilients mais on ne le devient vraiment au moment où l’on prend conscience de notre propre valeur, de notre force. On l’a en nous mais on a tendance à l’oublier.

 

Justement, crois-tu que la capacité de résilience est difficile à développer dans notre monde moderne où tout est « facile » ?

C’est clair que c’est plus difficile. Aujourd’hui on a le choix entre la facilité et la recherche d’authenticité, qui est le chemin plus difficile.

C’est la responsabilité de chacun : est-ce que tu as envie de rentrer dans le moule de la société ou bien de créer ta propre histoire selon tes propres valeurs ?

La difficulté de nos jours réside dans le fait que les gens doivent se rendre responsables de leur réussite et de leur évolution, et que ce n’est pas aussi facile que de se laisser porter. Il y aura évidemment des déclencheurs externes mais l’envie profonde doit venir de la personne qui devient responsable d’elle-même et qui devra donc assumer ses échecs.

Je retiens une phrase, que je dis souvent : « Si vous avez peur de l’avenir, de vous lancer, de ne pas vous en sortir, ne retenez qu’une seule chose : tout ira bien »

 

Quels sont tes conseils pour une personne qui aimerait être plus forte mentalement ?

Il n’y a pas de miracles, entrainer son mental c’est comme un entrainement physique : ça demande du temps, de la rigueur et la capacité à se remettre en question.

Au début on a forcément envie d’avoir raison, c’est difficile de reconnaitre qu’on est dans l’erreur et d’accepter que ce qu’on a fait jusqu’à présent ce n’est pas forcément la bonne solution. Il faut maitriser son ego et accepter de voir les choses autrement et différemment, cela nécessite beaucoup de force intérieure et ça peut être bien de se faire accompagner par un professionnel.

La personne qui fait cette démarche devra garder en tête qu’en faisant ce travail, elle a tout à y gagner même si ça ne va pas être facile.

La préparation mentale c’est pour tout le monde. Ce n’est pas une question de niveau mais de besoin.

Malheureusement en France c’est très peu développé, ou alors juste pour palier à des évènements négatifs. Il n’y a pas de prévention, que ça soit dans le sport mais aussi dans la vie de tous les jours, car tout le monde peut en bénéficier. Comme les sportifs de haut niveau, quand vous êtes à fond dans un projet pour lequel vous donnez tout, comme un chef d’entreprise par exemple, il se passe quoi quand ça s’arrête ? Quel est le prix que vous décidez d’accepter de payer ? Comment allez-vous rebondir, vous réinventer ?

 

J’aimerais aider les gens à prendre conscience de qui ils sont réellement, réaliser ce qu’ils aiment dans la vie, quelles sont leurs valeurs, ce qui leur donne de l’énergie, ce qui les anime, ce qu’ils veulent devenir…

Chacun peut faire ce travail là et se créer ses propres opportunités, suivre son intuition. Il faut aussi être capable de comprendre que chaque épreuve est un apprentissage, quelle sera utile pour la suite et ne pas rester à se morfondre quand on est au fond du trou.

J’aime d’ailleurs beaucoup la phrase de Nelson Mandela à ce sujet : « Dans la vie je ne perds jamais, soit de gagne, soit j’apprends »

 

Pour aller plus loin :

  • Se procurer le livre de Louise : c’est ici
  • Vous pourrez également rencontrer Louise à l’occasion des Nantes Throwdown les 11&12 Novembre sur le stand Resilience Skill ! Elle vendra son livre sur place et sera ravie d’échanger avec vous
  • Retrouver Louise sur Instagram 
  • Exposition de ses dessins : dans le cadre des J.O. 2024, Louise expose ses dessins du 3 au 16 février 2024 à l’Espace Rosa Bonheur à Roissy-en-Brie. Cette exposition a pour thème les valeurs du sport et la communauté